Bulletins d'Informations de Pharmacologie
www.bip31.fr Par le Professeur Jean-Louis Montastruc et son service 
     Accueil     
     Alertes de pharmacovigilance     
     Liste des bulletins     
     Recherche par mots clés     
     Contact     
     Conférences     
     Liens     
Activités du service de pharmacologie clinique

 

  Dernière Minute :
- 21/06/2017
Ketamine : risque d'atteintes hépatiques graves lors d'utilisations prolongées et/ou à doses élevées

En accord avec l'ANSM, le Centre Midi-Pyrénées de Pharmacovigilance souhaite vous informer de la survenue de cas d’atteintes hépatiques graves susceptibles d’être liées à l’utilisation répétée et/ou prolongée de kétamine à doses élevées.

Dix cas d’atteintes hépatiques graves, survenus depuis 2014, dont quatre ayant conduit à une transplantation hépatique, ont été déclarés par des professionnels de santé. Il s’agit d’atteintes cholestatiques de type cholangite, susceptibles d’être liées à l’administration de kétamine de façon répétée et/ou prolongée (entre 1 mois et 5 mois de traitement continu) et à des posologies élevées, dans la prise en charge de douleurs rebelles (dépassant 100 mg/j en continu sur plusieurs jours) et lors de la réalisation de soins douloureux (200 à 400 mg/h en 3 à 6 heures) chez des grands brûlés.

Pour rappel, la kétamine est indiquée comme agent anesthésique, seule ou en association avec d’autres anesthésiques. Son usage dans la prise en charge des douleurs rebelles et lors de la réalisation de soins douloureux a fait l’objet, en 2010, de recommandations de bonne pratique publiées par l’Afssaps (ex ANSM), en lien avec les professionnels de santé (accord professionnel). Il est indispensable de respecter les posologies préconisées et de surveiller le bilan hépatique de façon rapprochée lors de telles utilisations.

Nous restons à votre disposition pour toute information sur le médicament au 05-61-25-51-12, mail : pharmacovigilance@chu-toulouse.fr.

Vous trouverez plus d'information sur le site www.bip31.fr et sur le site www.ansm.sante.fr

N'oubliez pas par ailleurs de déclarer au Centre Midi-Pyrénées de PharmacoVigilance, de PharmacoEpidémiologie et d'Information sur le médicament les effets indésirables "graves" ou encore "inattendus" des médicaments. Ceci nous permettra d'améliorer l'efficience de nos prescriptions pour nos malades.

Nous vous rappelons que vous pouvez désormais interroger le Centre Midi-Pyrénées de Pharmacovigilance ou déclarer les effets indésirables médicamenteux sur votre portable en téléchargeant l'application mobile VigiBIP sur AppStore ou Google play. N’hésitez pas : c’est simple et pratique.


 

> Toutes les Alertes de PharmacoVigilance et d'AddictoVigilance

> Retour à l'Accueil

 

 

 

 

 

 

BIP31 - ©2006 - Mug Création - Dernière mise à jour du site : 03/07/2017
Responsable éditorial : Professeur MONTASTRUC, chef du service de pharmacologie du CHU de Toulouse.
Ce site utilise google anlytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu.
A travers cet outil, le site fait usage de cookies. Pour les refuser/supprimer, vous pouvez configurer votre navigateur.